Organisations Politiques et Economiques Internationales

FMI- Organisation- Relations FMI – OMC

 

AFP PHOTO / PAUL J. RICHARDS, Christine Lagarde et Pascal Lamy le 18 juin 2012 lors du sommet du G20 à Los Cabos, Mexique.

AFP PHOTO / PAUL J. RICHARDS, Christine Lagarde et Pascal Lamy le 18 juin 2012 lors du sommet du G20 à Los Cabos, Mexique.

Le Fonds Monétaire International et l’Organisation Mondiale du Commerce sont deux organisations indépendantes mais qui entretiennent d’étroites relations. Leurs directeurs généraux sont Christine Lagarde et Pascal Lamy, tous deux français. Indépendantes mais complémentaires. En effet, alors que le FMI s’occupe du système monétaire et financier, l’OMC se focalise sur les questions relatives au commerce. Les deux institutions ont signé des accords de coopération lors des accords de Marrakech qui ont institué l’OMC.

Avec près de 150 membres en commun, certains objectifs convergent donc vers la même direction. En facilitant la stabilité des changes et en aidant les pays à rééquilibrer leurs balances de paiement, le FMI facilite la promotion du commerce et surtout la croissance équilibrée de ce commerce. De son côté, en facilitant la fluidité des échanges, l’OMC réduit les risques de crise financière et de déséquilibre de paiements, car c’est l’essence du capitalisme.

Les deux organisations coopèrent en participant aux sessions de l’autre organisation, surtout lorsque celles-ci portent sur un sujet commun aux deux. Souvent, l’OMC participe aux sessions du FMI qui portent sur les questions de politique commerciale, et aussi sur les rapports de surveillance. De son côté, le FMI participe aux sessions de l’OMC portant sur les réserves monétaires, la balance des paiements et les régimes de change. Tout cela sans compter les consultations informelles.

Le FMI et l’OMC, entre autres, aident les pays à améliorer leurs capacités dans le domaine commercial, à travers le MIC (mécanisme d’intégration commerciale). Ces questions sont souvent abordées lors des rencontres entre les directeurs généraux. Pour le futur, il sera important de se concerter pour enfin achever le cycle de Doha, mais aussi faire face aux nombreux défis (sécurité alimentaire, et surtout protection de l’environnement -toujours dans le cadre du commerce- qui a pris de l’ampleur ces dernières années.

Sources:
http://www.imf.org/external/np/exr/facts/fre/imfwtof.htm

http://www.wto.org/french/thewto_f/coher_f/wto_imf_f.htm

 

, ,

Comments are currently closed.