Organisations Politiques et Economiques Internationales

II-2-b) L’ONU et la crise du canal de Suez – ONU

Les origines de cette crise remontent remontent à 1952 lors du renversement du régime de Farouk Ier  par les officiers libres de l’armée égyptienne. Ce nouveau régime nationaliste et autoritaire refuse de coopérer avec les forces européennes. Cette position prise par les nationalistes égyptiens est donc synonyme de conflit avec les forces françaises et britanniques présentes dans ce secteur et tirant profit de ce point de passage stratégique pour le pétrole

Durant 1956 la tension s’accroît avec les israëliens qui dénoncent une intrusion de plus en plus marqué de l’Egypte en territoire israëlien à partir de Gaza. C’est alors que le 29 octobre de cette même année, les forces israëliennes ont lancé une attaque sur l’Egypte. Les forces britanniques et françaises ont alors convoquées l’Organisation des Nations Unies (ONU) afin de discuter de l’Etat des choses. l’Assemblée générale de l’ONU demanda alors un cessez-le-feu ainsi que le retrait de toutes les forces étrangères des territoires occupés. De plus, l’Assemblée a également demandé l’établissement de la première force d’urgence de l’ONU (UNEF I) qui se charge de superviser la cessation des hostilités. Ainsi, les forces françaises, britanniques et israëliennes s’étaient complètement retirées de cette zone début mars 1957. L’UNEF I a donc réussi à s’interposer entre l’Egypte et Israël et a pu superviser le cessez-le-feu.

Cette force de maintien de la paix de l’ONU c’est donc révélée être efficace quant à l’instauration de la paix tout en permettant le retrait pacifique des troupes britanniques, françaises et israëliennes. L’UNEF I est donc qualifiée de première force de maintien de la paix officielle puisqu’elle est la toute première mission « à se servir de militaires afin de créer une zone tampon entre des belligérants et de superviser le retrait de forces ». En effet, bien que l’ONU ait déployé plusieurs missions d’observation avant 1956, leurs fonctions se réduisaient à observer et surveiller les cessez-le-feu après la conclusion d’un accord.

Même si le maintien de la paix de l’ONU a bénéficié d’une solide tradition au cours de ces cinquantes dernières années, il a appris à évoluer et à s’adapter aux nouvelles situations. Les défis et conflits futur exigeront l’application courageuse et ingénieuse des outils de paix, dont le maintien de la paix.

 

Références:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_du_canal_de_Suez

http://www.unac.org/peacekeeping/fr/un-peacekeeping/fact-sheets/the-first-missionsuez-crisis-1956/

Be Sociable, Share!

, , ,

Comments are currently closed.